La Maison Bleue 1994-2014

Depuis mars 2015, « La Maison Bleue » appartient à M. et Mme Cussacq et n’a plus la même fonction.

Nicole-France Bahuet étant désormais à Bordeaux ce site a vocation à faire mémoire de ce qui a été vécu en ce lieu qu’elle a créé et animé.

La beauté du site, la qualité de son silence, le contact direct avec la nature et les arbres nous invitent à la réflexion et à la contemplation.

« Dans le silence (…), on n’entend plus que l’essentiel » Belguise

En Dordogne, près des grottes de Rouffignac St Cernin, à 800m du village, « La Maison Bleue » surgit entre ciel et terre en contact avec les quatre éléments : air, eau, terre et feu.

Pourquoi maison bleue ?

« Le bleu est associé à la divinité dans toutes les mythologies : à Amon-Râ, dieu du soleil levant dans l’ancienne égypte ; en Grèce à Jupiter, père des dieux et des hommes, et à Junon, incarnation de la féminité féconde et épanouie ; en Inde, à Vishnou le justicier… En Chine, il symbolise le Tao, la Voie sacrée, le principe insondable des êtres. Le bleu jupitérien, couleur froide du vide, est celle de la vérité ; pour les Égyptiens, de la vérité éternelle, de l’immortalité ; la fidélité, la chasteté, la loyauté et la justice dans la tradition chrétienne. Identifié à l’air, au vent, il symbolise la spiritualité, la contemplation, la passivité et favorise la méditation, le repos. Le bleu clair reflète l’inaccessible, le merveilleux, l’évasion. Sur le plan psychologique et dans les rêves, le bleu est la couleur de la tolérance et représente l’équilibre, le contrôle de soi, les tendances à la générosité, à la bonté, un comportement réfléchi et le besoin de sérénité. »

La maison bleue offre une vue imprenable et une exposition exceptionnelle.

lever du soleil illumination du lieu

La maison bleue sur pilotis 2008
La maison bleue sur pilotis 2008
Aout 2011 Relooking
Aout 2011 Relooking

La maison bleue et le noir

« Le Noir est aussi un symbole de lumière divine par excellence chez les Derviches Tourneurs, où le Soufi passe d’abord par le Blanc, puis le Rouge, et enfin le Noir qui est la couleur absolue, au bout du cheminement où chaque autre couleur est une marche, c’est le moment d’extase où Dieu apparaît au mystique et l’éblouit. »

pour voir les photos du lieu :https://plus.google.com/photos/+nicolefrancebahuet/albums

les belles de nuit